Accueil

 

Les Palmiers du Pays Vençois –> English

C’est pour sauvegarder les palmiers du pays vençois menacés de disparition simultanément par 2 ravageurs, le charançon (Rhynchophorus ferrugineus) et le papillon (Paysandisia archon) que nous proposons aux propriétaires de palmiers, le support de notre association, Les Palmiers du Pays Vençois.

Notre objectif principal est de leur apporter les informations et les conseils, leur permettant de comprendre la biologie de ces ravageurs, leur mode d’action et les stratégies de lutte possibles. Concernant le charançon, déclaré comme espèce nuisible, la lutte est en outre encadrée par un ensemble de textes règlementaires devant être pris en compte par tout propriétaire de palmiers.

Nous souhaitons, sur ce site fournir une information précise et rigoureuse, afin que chaque propriétaire de palmiers, analyse les enjeux et applique une stratégie de sauvegarde de ses palmiers optimisée pour son contexte personnel.

En Europe, en 10 ans, près d’un demi-million de palmiers viennent d’être décimés par les ravageurs. Cette hécatombe du « Prince du Monde Végétal » défigure des sites emblématiques. A Vence, les jardins de la Chapelle du Rosaire (œuvre majeure de Henri Matisse) ont perdu plusieurs Phoenix canariensis peints dans le célèbre tableau « Nature morte, Fenêtre au Palmier ». Devant cette situation, notre association a pris en charge, depuis juillet 2016, la sauvegarde des palmiers restants.

Les traitements homologués

La lutte contre le charançon et le papillon est complexe et présente trois difficultés :

  • L’infestation est difficile à diagnostiquer à un stade précoce : les larves agissent de façon discrète à l’intérieur du cœur du palmier. Et à l’apparition des premiers signes (affaissement de la couronne, désaxement de la lance terminale, dessèchement des palmes) les dégâts au sein du cœur seront déjà important. C’est pourquoi nous encourageons les propriétaires de palmiers à agir si possible préventivement.
  • Les traitements homologués à ce jour n’ont pas une efficacité totale: pour les trois traitements de référence (lutte à prédominance biologique, lutte à prédominance phytosanitaire, injection phytosanitaire du stipe) nous avons pu constater des échecs.
  • Les traitements sont contraignants et onéreux : en particulier, la lutte par imprégnation du cœur du palmier d’une solution larvicide (biologique ou phytosanitaire) nécessite un mode opératoire rigoureux et un bon suivi, avec sur l’année, une dizaine d’imprégnation par douche (environ 20 litres) du cœur du palmier. L’accès au cœur pouvant être malaisé pour un palmier adulte. La lutte phytosanitaire par imidaclopride ou l’injection du stipe par émaméctine benzoate (une seule injection par an) implique en outre de faire appel obligatoirement à un professionnel agréé.

Notre association est membre du Collectif Méditerranéen de Sauvegarde des Palmiers (CMSP). Ce collectif fédère une vingtaine d’associations et organismes du littoral méditerranéen (France, Italie et Espagne) ayant pour objectif commun la sauvegarde du « patrimoine palmiers ».

Le projet Palmiers06

Michel Ferry (Consultant pour la FAO, l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture) et Président du CMSP, préconise comme « stratégie de la dernière chance » d’injecter (voir la stratégie S3 sur ce site) les palmiers dans le cadre d’une lutte collective incluant les municipalités et les particuliers.

Notre association a été sollicitée par les municipalités du Cannet, de Vence et de Villeneuve Loubet pour participer à la mise en œuvre d’une telle stratégie de « vaccination » préventive.

Une convention signée entre ces municipalités et la société détentrice du brevet du produit à injecter, permettra de traiter en 2017 les palmiers (publics et privés) au tarif forfaitaire unique de 72 € ttc par palmier.

Les particuliers dont les palmiers sont situés sur ces 3 communes (pour permettre le regroupement des chantiers) peuvent participer au programme « Palmiers06 » en utilisant la plate-forme d’inscription.

Une telle stratégie de lutte collective a déjà été mise en œuvre en 2016 par la CAVEM (Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée) où sur 350 km2 environ 3000 palmiers de 5 communes ont été injectés avec des premiers résultats encourageants. Ce projet est reconduit en 2017.

Les perspectives

Si la sauvegarde des palmiers des pays européens représente un enjeu écologique et touristique, il en va tout autrement pour les pays du sud (Maghreb, Moyen Orient, Extrême Orient) pour lesquels il s’agit d’un enjeu économique majeur. Les nombreuses palmeraies de production (soit environ 2 milliards de palmiers) de ces pays leurs fournissant l’huile, les dattes et le sucre. C’est pourquoi la FAO vient d’organiser à Rome un congrès réunissant les principaux scientifiques travaillant sur ce sujet.

Notre site constate régulièrement plus de 10% de connections de visiteurs en provenance de nombreux pays étrangers. Ceci montre bien que nous sommes confrontés à un problème mondial dépassant largement le littoral méditerranéen et pour lequel nous n’avons pas encore à ce jour de solution miracle.

A nous d’agir, en partenariat avec les administrations, les collectivités, les scientifiques et les associations pour sauver nos palmiers.

Jean-Luc Peter
Président de l’association “Les Palmiers du Pays Vençois”
Maison de la Vie Vençoise
51 Avenue des Alliés
06140 VENCE

 

 

 

EnglihIn order to save the palms of the Vence countryside threatened  by two different pests, the Red Palm Weevil (Rhynchophorus ferrugineus) and the Palm Butterfly (Paysandisia archon), our non-profit organization « Les Palmiers du Pays Vençois » offers its support to each palm-tree owner. Our main objectives are to provide information and advice for understanding the biology of these pests, to explain their operating mode and to promote the various strategies presently available for fighting this threat. Regarding the Weevil, the Ministry of Agriculture has already declared a « Quarantine Alert », and has established a set regulations to be followed by each palm owner. On this web site, we aim to provide precise and accurate information to allow you to adopt the best strategy for saving your own palm trees.

This is a global threat. Over the last 10 years, European countries have lost about half a million trees as a result of attacks by these pests. It is in the process of disfiguring some of our most emblematic sites. For example, The Rosaire Chapel, Henri Matisse’s major masterpiece, lost several Phoenis canariensis painted in his famous picture « Nature morte, Fenêtre au Palmier ».

The fight against the Red Palm Weevil and the Palm Butterfly is not easy and the palm owner faces a number of difficulties. First, the infestation is difficult to detect at an early stage since the larvae operate discreetly inside the heart of the palm without any obvious external sign. Second, when the infestation does become apparent (heart sagging, spear of the palm tree becoming out of true, withering of some palm leaves) the larvaes’ attack on the palm’s heart is already severe. Therefore we encourage each palm owner to initiate early treatment as a preventive measure.

The remedies presently available are not fully effective : for the 3 recognized treatments (Biological, Chemical, Stem injection) we are aware of some failures. The treatments are costly since they need to be followed carefully throughout the year. For exemple, biological treatment with nematode worms or chemical treatments with imidaclopride will need about 10 sprinklings of the heart of the palm tree each year. In addition, the heart is often difficult to reach on an adult palm tree (at up to 8 meters height). Furthermore, chemical treatment with imidaclopride or stem injection with ememactine benzoate implies (at least in France) the engagement of a professional approved by the French Department of Agriculture.

Our organization, « Les Palmiers du Pays Vençois », just joined the « Collectif Mediterranéen de Sauvegarde des Palmiers »  (www.collectifpalmiers.eu) which brings together about 20 organizations from France, Italy and Spain with the objective of saving our common Mediterraneen « Palm Heritage ». Our goal is to work in partnership with Government Agricultural Departments, Communities and Organizations in order to save our Palms of Vence.