Stratégie 1

Stratégie de traitement n°1 : Nématodes

Mise en œuvre par le particulier ou par une entreprise (lutte biologique)

nematode

Protocole S1 Écoulement lent (ou à défaut pulvérisation), jusqu’au refus, dans le cœur du palmier (zone apicale), sur les premières couronnes et sur 1 mètre de stipe à partir du sommet.

Il est recommandé d’humidifier au préalable le cœur. L’écoulement lent est préférable à la pulvérisation et permet une meilleure imprégnation du cœur.

Du 1er mars au 30 juin : 5 applications de nématodes (Steinernema carpocapsae) espacées de 21 j.
Du 1er juillet au 30 août : 2 applications d’imidaclopride
Du 1er sept. au 15 Nov. : 5 applications de nématodes espacées de 21 j.

Variante S1v  (déviation du protocole S1)

Dans le cadre d’une option zéro phyto, les 2 applications estivales d’imidaclopride seront supprimées (stratégie appliquée jusqu’à ce jour par Vence pour traiter les 80 palmiers publics) ou remplacées par 2 applications de champignons Beauveria bassiana (autorisé pour le papillon).

Dosage nématodes par palmier 

Environ 10 millions d’unités en préventif et 20 millions en curatif. (sachets à diluer dans l’eau)
Soit de 10 à 15 litres de bouillie par palmier dosée à 2 millions/litre.
Au cours de l’application, l’opérateur devra remuer régulièrement la solution pour éviter un dépôt des nématodes dans le fond du récipient.
Mode d’action 

Les nématodes (invisibles à l’œil nu) infestent toutes les larves (dont celles du charançon et du papillon) dans leur voisinage et libèrent des bactéries provoquant la mort de l’hôte par septicémie en 48h. Dix jours plus tard, une nouvelle génération de larves nématodes émerge de l’hôte, à la recherche de nouvelles proies. En l’absence de larves à infester, les larves nématodes meurent en quelques jours.

2014-09-03 11.32.08

Précautions d’emploi 

Les nématodes sont des organismes fragiles très sensibles à la température, au vent, aux UV et à durée de vie limitée (maxi 2 mois après achat, à conserver à environ 6°). Température de traitement optimale 20°, à effectuer de préférence le matin ou le soir, sans exposition au soleil.

Avantages

S1v est la seule alternative permettant une lutte biologique et pouvant être mise en œuvre par un particulier, sans faire appel à un professionnel agréé (hors cas d’infestation en zone contaminée, soit à moins de 100m d’un point d’infestation déclaré). Cela permet aussi de traiter les palmiers à proximité de piscines sans risque de contamination.

S1v est également le traitement nettement le plus économique s’il peut être réalisé entièrement par le particulier (si la couronne est accessible facilement) et est également efficace contre le P.A.

Inconvénients

Ils sont ceux relatifs à l’utilisation d’organismes vivants, nécessité de bien respecter les conditions d’application, d’un bon suivi du traitement et d’une bonne surveillance du palmier.

Coûts 

Pour un particulier, les nématodes sont disponibles en coopératives agricoles (de préférence à l’achat par internet, pour des raisons de conservation) pour 33 € le sachet de 50M (pour 5 traitements préventifs) ou 164 € le sachet de 500M (pour 50 traitements préventifs), soit un coût par palmier de 66 euros (pour le produit seul) pour les 10 pulvérisations annuelles.

Pour un traitement annuel S1v (soit 10 applications) effectué par un professionnel agréé, le coût sera essentiellement fonction du nombre de palmiers à traiter, de la hauteur de stipe et de l’accessibilité des lieux. Exemple type : Traitement simultané de 7 phœnix canariensis, Stipes de 2-4 mètres, Pas de problème d’accessibilité : Coût total S1v environ 1450 € ttc pour les 10 passages.